Technologie : Étudiant Tchadien ou Africain : Faire un Master en Informatique en France

Faire un Master en informatique en France peut être un formidable tremplin pour la future carrière d’un jeune étudiant. Entre l’accès aux technologies de pointe, des professeurs travaillant dans de grands centres de recherches et des cours bien ficelés, on se retrouve très vite avec des compétences qui feront la différence sur le terrain. Comment y postuler quand on vient du Tchad (et d’Afrique en général), comment sont organisées les activités académiques, combien ça coûte ? C’est à ces questions que cet article tente d’apporter des réponses basées sur ma propre expérience. par MékonéCampus, le 10/31/2017 3:42:42 PM

MékonéCampus

Comment candidater
Pour être accepté en Master, la première condition est d’avoir un parcours académique satisfaisant. Il existe généralement deux options pour obtenir une acceptation :
- option 1 : Passer par la procédure CAMPUS France. La meilleure manière de faire selon moi.
Campus France est un organisme qui gère les dossiers des étudiants étrangers désirants venir étudier en France. Les bureaux installés dans les ambassades des différentes capitales africaines permettent d’accompagner le postulant jusqu’à l’obtention d’une acceptation dans une université française. Campus France prend la peine de nettoyer les dossiers en amont, quand ceux-ci arrivent dans les universités en France, ceux-ci ont plus de chance d’être retenus, à l’inverse d’un étudiant qui aurait fait ses démarches tout seul. On trouve campus France au Sénégal, en Guinée, au Maroc, en Algérie, en Côte d’ivoire ou encore au Benin. Ci-dessous le lien de campus France Benin qui donne accès à l’application en ligne « PASTEL », le cœur du système de candidature : http://www.benin.campusfrance.org/
PS : L’espace campus France TCHAD n’en est pas vraiment un puisqu’il n’est pas connecté au logiciel « PASTEL ». En gros, campus France Tchad, c’est juste un petit espace pour aider les postulants à contacter les universités directement.
- option 2 : contacter directement les universités
C’est l’ancienne et classique procédure. Il suffit de visiter les sites des universités offrant la formation recherchée et soumettre une demande d’inscription. L’inconvénient, c’est que les inscriptions s’ouvrent sur les sites aux alentours de Avril-Mai or ceux qui passent par campus France ont déjà leur dossier arrivé depuis janvier ou février. Et généralement ils prennent toutes les places. Dans tous les cas, pour être admis en une année de Master Informatique, il faut généralement avoir déjà validé cette année de Master en Afrique avec des moyennes convaincantes.
Les types de spécialisation en informatique
Au niveau Master en informatique, l’on dispose de plusieurs possibilités de spécialisation, mais généralement on peut faire une catégorisation globale suivante : Les Réseaux informatiques : Cette formation vous ouvre les portes du métier d’architecte réseaux, d’administrateur systèmes et réseaux, etc. Les étudiants travaillent sur les piles de protocoles de communication, sur la virtualisation, les configurations des équipements réseaux, la sécurité Réseaux, l’architecture des réseaux informatiques et télécoms etc.
Le Développement logiciel : Ouvrant la porte au métier de développeur, cette branche donne les outils nécessaires pour la conception des algorithmes rapides et performants qui seront à la base de vos futurs logiciels. En Master, il est plus question de raisonnement algorithmique que de simple bout de code tapé dans un éditeur. (Les design patterns, les types d’algorithmes et leurs classes de complexité, la résolution de problème complexe etc.)
La « data » offre des compétences dans la gestion des bases de données classiques (SGBDR, SQL) et de nouvelles formes de structures et de traitement de données (Big Data, Data Mining, NoSQL, etc.). Il faut noter qu’en fonction des universités, l’on peut trouver un grand nombre de spécialisations encore plus spécifiques comme l’informatique et l’imagerie, l’informatique et la communication etc.
Déroulement du Master
L’on dispose généralement de 4 types d’activités académiques pour chaque matière : 1) Les cours magistraux classiques dispensés par un prof en amphithéâtre ou en salle de classe d’une dizaine de personne. 2) Les Travaux dirigés (TD) avec présence obligatoires stricte pour des exercices. 3) Les Travaux pratique (TP) en salle dédiés. 4) Les projets à rendre (code source, rapport, présentation orale, c’est la totale). Les contrôles de connaissances se font à travers des devoirs de classe, des examens semestriels, des comptes rendus de TP et des corrections des projets. Pour valider une seule matière, il faut bien effectuer ces quatre activités. Beaucoup d’autres activités peuvent être organisés dans l’année : sorties en entreprise, visite des centres de recherche, conférences, compétitions entre étudiants sur un aspect de l’informatique (les Hackatons), etc.
A la fin des cours, un stage obligatoire doit être effectué soit en laboratoire de recherche pour ceux qui s’orienteront vers la recherche, soit en entreprise. Si l’étudiant ne trouve pas de stage son année n’est pas validée, quel que soit sa moyenne en classe.
Au vu de toutes ces activités, je pense que si on cherche à faire un Master en Informatique en France, il vaudrait mieux postuler pour un Master 1 et pas directement pour le 2. Et ceci n’a rien n’à voir avec ses capacités antérieures. Le Master est un cycle de deux ans. Et plus qu’une autre formation, les études d’informatiques sont truffées de Travaux Pratiques en tout genre. Or, pratiquement, tous les TP d’un Master 2 (l’année de fin d’étude) reprennent les TP du Master 1. Ayant fait votre cursus ailleurs, vous êtes peut-être très bon élève, mais vous n’avez pas forcément fait les mêmes TP.
Alors l’on se retrouve à courir derrière ces anciens TP pour se mettre à jour, entre temps, les projets en cours s’entassent. Et vu que les semestres sont très courts mais très intenses, le risque de reprendre son année devient accrue. Je pense donc qu’il vaut mieux commencer en master 1 et continuer sereinement et être sûr de capter le plus de compétences possibles.
Cout des études
Le cout d’un Master 2 dans une université est d’environ 500 Euros, prix très abordable en raison du subventionnement des études par l’Etat français dans les universités publiques. Pour plus de détails sur les couts, consultez cet article : http://pressetchadienne.digital/home/details/8-20-2017-11-51-38-PM-958571?rubrique=soci%C3%A9t%C3%A9
Pourquoi faire un master 2 en informatique en France
Outre la formation de très grande qualité, ce qui marque ici, c’est que l’on est en contact avec les dernières technologies et les universités sont en collaboration avec les acteurs même du secteur. Par exemple, étudiant en développement d’ « Applications Réparties », je dispose d’un compte sur le calculateur Romeo de Champagne Ardenne, le 150e ordinateur le plus puissant au monde (Classement TOP500) me permettant de tester les performances et la parallélisassions de mes algorithmes. Ou encore que le célèbre constructeur de cartes graphiques Nvidia s’implique directement dans notre formation sur la programmation GPU avec son langage CUDA. Ce sont là des exemples parmi tant d’autres. Alors, faire un Master en informatique en France est un investissement rentable.

Suivre : www.djasconnect.com

Presse Tchadienne



Technologie : IT Fast Disaster Recovery Opportunity! Lire la suite !

Presse Tchadienne

Fast Disaster Recovery Opportunity!

Education : IT Professionals – From hero to zero: the illusion of knowing something. Lire la suite !

Presse Tchadienne

You take some database administration and design classes, use those skills in a job for a couple years and move on to another job or stay on the same job where you SQL is not part of your regular work. Months after months, you will feel like you are

Entreprenariat : Portrait : Djamal Ab-Taher, un exemple à suivre! Lire la suite !

Presse Tchadienne

De taille moyenne, d’un teint noir clair, Djamal Ab-Taher est un jeune homme svelte d’une trentaine d’année. Ambitieux, Djamal ne manque pas d’audace et voudrait se faire une place au soleil. «Tu gagneras ton pain à la sueur de son front», dit la bib