Technologie : Rentrée Scolaire 2017-2018 : Ma Journée d’Orientation dans un Collège Américain

A par MékonéCampus, le 10/31/2017 9:06:14 AM

MékonéCampus

Après mon admission, je suis allé assister à la journée d’orientation le mercredi passé. Le chef du département, la chargée du programme, la chargée des bourses et aide financière, le chargé du centre d’apprentissage, un enseignant du programme, le coordonnateur des stages et emploi, la chargée de la vie estudiantine, un ancien étudiant du programme et une étudiante actuelle du programme nous ont présenté ce que nous pouvons attendre du programme de formation. Les instituts au Tchad peuvent s’inspirer de cet exemple pour améliorer la qualité de leur communication.
Un courriel a été envoyé à tous les nouveaux étudiants admis au programme leur précisant la date, l’heure, le lieu et la durée de l’orientation. L’orientation a lieu deux semaines avant la rentrée académique. Les étudiants viennent de divers horizons. Certains viennent juste de finir une formation initiale, certains veulent changer de carrière, certains travaillent mais veulent améliorer leurs aptitudes professionnelles, certains ont perdu le boulot pour motif économique, etc. Hommes, femmes, vieux, jeunes, tous ont un seul rêve : une meilleure formation pour un meilleur emploi.
Note : Ces informations sont très élémentaires pour ceux qui ont fréquenté ce genre d’établissements en Europe ou aux États Unis.
A l’arrivée, une brochure du programme, un carnet de note et quelques autres documents sont remis aux étudiants. La brochure est beaucoup plus détaillée que les dépliants d’un feuillet. Cette brochure est aussi disponible sur le site Internet de l’école. C’est dire que les instituts de formation doivent être très généreux en matière de communication. Cette brochure contient des informations relatives au contenu du programme, aux conditions d’admission, aux frais de scolarité, aux méthodes d’enseignement, aux résultats attendus, etc. L’équipe du programme présente est passée à tour de rôle pour donner de vive voix tous les détails du programme.
Dans les écoles publiques, une aide financière est accordée aux étudiants éligibles. C’est comme la bourse qu’on accordait aux étudiants tchadiens mais cette aide n’est pas automatique. L’aide dépend du niveau de revenu de l’étudiant ou de ses parents s’il est mineur ou s’il fait partie d’une catégorie d’étudiants que la loi privilégie pour différentes raisons. Certains instituts privés offrent aussi aux étudiants dans le besoin une aide financière qui vient de l’État. La chargée de l’aide financière a fourni les informations sur la demande qu’il faut faire pour bénéficier de l’aide financière. L’aide financière permet de payer la scolarité et les dépenses accessoires comme payer les livres au programme. Évidemment, je ne suis pas du tout éligible pour l’aide financière à cause de mon revenu et mon employeur me rembourse les frais relatifs à cette formation.
Les instituts paient très attention aux conditions médicales parce qu’ils doivent respecter les lois qui offrent des facilités aux personnes handicapées, handicapées dans tous les sens, pas seulement physiques. Si tu es une personne qui vit une certaine condition médicale, l’école doit prendre des dispositions pour que tu étudies dans des conditions qui te permettent de réussir en dépit de ton handicap. Par exemple, du point de vue physique, l’entrée des bâtiments doit être accessible aux handicapés physiques. C’est une politique qui permet de supporter tous les citoyens et les traiter humainement. Même le fait d’écrire le terme « handicapés physiques », mon ordinateur me dit que c’est un terme offensant et que je dois plutôt dire « personnes présentant une limitation fonctionnelle ».
La chargée de la vie estudiantine nous a présenté les différentes organisations estudiantines. Les organisations estudiantines ne sont pas limitées à la seule association des étudiants dans une université. Il existe un gouvernement des étudiants qui est l’équivalent de l’unique association des étudiants de l’Université de N’Djaména par exemple. Les membres de ce gouvernement sont mensuellement rémunérés par l’université. Il y a aussi des clubs et autres associations créées par les étudiants et reconnus par l’université. Ces associations sont très importantes dans la mesure où elles permettent aux étudiants d’avoir de l’expérience en leadership et autres domaines. Ces expériences peuvent aider dans la recherche de travail à la fin des études.
Le chargé du centre d’apprentissage a présenté les ressources disponibles dans son département. Dans les établissements au Tchad, les ressources sont limitées, les étudiants doivent se débrouiller par eux-mêmes en dehors de la salle de classe. S’ils ont des problèmes, ils peuvent compter sur leurs amis pour leur montrer certaines choses. Ici, il existe un département dédié à l’aide académique. Si un étudiant a des difficultés en mathématiques, en Anglais ou autres domaines, il se rend là-bas où des tuteurs payés et/ou volontaires l’aident à comprendre la discipline. L’objectif de ces centres est la réussite de tous les étudiants.
Le chargé de stages et emploi nous a présenté la stratégie de l’école pour aider les diplômés du programme à trouver de l’emploi. A travers la recherche de stage, les rencontres avec les recruteurs, les conférence-débats sur l‘emploi, etc., le chargé de l’emploi travaille dur pour que la majorité des diplômés trouvent un emploi à la fin de la formation. Quel genre de travail les diplômés peuvent obtenir, dans quel secteur, pour quel salaire, etc. Ce chargé des stages et de l’emploi fait des contacts avec les entreprises et travaillent tous les jours pour obtenir le maximum d’informations dans le domaine de l’emploi pour aider les étudiants qui vont bientôt obtenir leur diplôme.
Enfin, un étudiant récemment diplômé du programme et qui travaille maintenant est aussi là pour parler de son expérience ainsi qu’une étudiante qui est encore dans le programme. C’est au vu de tout cela que de retour à la maison, j’ai envoyé un courriel à la chargée du programme pour lui dire que j’accepte de faire partie de la cohorte qui doit commencer le trimestre. Voilà comment les établissements de formation supérieurs communiquent en toute transparence pour aider les étudiants à choisir de se faire former dans l’établissement ou pas.

Suivre : www.pressetchadienne.digital

Presse Tchadienne



Technologie : L’absence d’un marché concurrentiel alimente le chômage au Tchad Lire la suite !

Presse Tchadienne

En commerce, le client est roi, dit-on. C’est aussi simple que ça. Prenons cinq boutiques qui vendent du pain. Supposons que les acheteurs ont la liberté de choisir la boutique qu’ils aiment. Quelques facteurs majeurs guideront leur choix : le prix,

Education : Romans et autres services actuellement disponibles au Centre Polyvalent MékonéCampus Lire la suite !

Presse Tchadienne

1- Au Tchad sous les étoiles 2- L'Aventure ambiguë 3- La littérature tchadienne *** 4- Cahier d'un retour au pays natal 5- Et Dany passe l’eponge 6- La femme aux pieds en sabot 7- L’épopée mandingue 8- Une si longue lettre 9- La peste 10- La

Entreprenariat : Portrait : Djamal Ab-Taher, un exemple à suivre! Lire la suite !

Presse Tchadienne

De taille moyenne, d’un teint noir clair, Djamal Ab-Taher est un jeune homme svelte d’une trentaine d’année. Ambitieux, Djamal ne manque pas d’audace et voudrait se faire une place au soleil. «Tu gagneras ton pain à la sueur de son front», dit la bib